...
Galerie
Samedi 10 mars
16h
Mercredi 14 mars
19h30
Lecture-performance
Samedi 24 mars
16h30
Lundi 26 mars
20h30
Mardi 27 mars
18h00
(en partenariat avec le festival Hors Limites)
Mercredi 4 avril
20h00
Samedi 7 avril
15h30
(dans le cadre de la journée de l’édition en danse)
Samedi 14 avril
(en partenariat avec monument en mouvement)
En armes
CRÉATION 2018
Yvann Alexandre
Chorégraphe
Sylvain Pattieu
Écrivain

Yvann Alexandre est chorégraphe et danseur, Sylvain Pattieu est écrivain. Le premier s'est imposé comme le représentant d'une danse abstraite, préméditée, élégante, le second ancre ses récits dans la réalité sociale et l'utopie. En frères siamois presque opposés, ils partagent néanmoins une écriture du mouvement, de la vie.

 

On s’en prend des trucs dans l’existence

Des tristesses et des gens qui partent

Souvent ça cloche, ça dérape

Nous ne croyons pas à la thèse de l’accident, c’est structurel.

Mais on résiste on fait ce qu’on peut

On danse, on écrit

On se serre on se carapace

Il nous faudrait un lieu pour se retrouver avec celles et ceux qu’on a aimés

Ce serait autre part que la nuit et les rêves

Un vrai lieu.

On ne veut pas s’extraire des malheurs du monde

S’isoler et se mettre à part

On pleure des fois mais on est là, on est dedans, on se bagarre

On se donne les moyens

Coup pour coup autant qu’on peut

On a nos corps qui bougent et nos mots qui résonnent

On est en armes.

 

 

 

Yvann Alexandre débute en amicale laïque et au conservatoire de La Roche-sur-Yon, puis à celui de la Rochelle avec Colette. Il poursuit son parcours à Montpellier au sein d'Epsedanse et fréquente en parallèle le CCN de Montpellier. À cette époque, la rencontre avec Christian Bourigault et d'autres enseignements fondateurs feront éclore les bases de son travail de créateur et de sa pédagogie. C'est donc à dix-sept ans qu'il compose ses premières pièces et crée sa cie en 1993 à Montpellier. Il réalise sa première création pour les Hivernales d'Avignon et Montpellier Danse.                                                               

En plus de ses créations, présentées sur de nombreuses scènes et festivals prestigieux en France et à l'étranger, il a aussi été l'invité des Conservatoires nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon, de Québec et Montréal, ou encore du Centre Chorégraphique National de Nancy et de la Nordwest Tanzcompagnie en Allemagne. Il s'est imposé au cours de ces presque 25 saisons de création comme le représentant d'une danse abstraite, très préméditée, loin des performances et des improvisations de ceux de sa génération, et avec un attachement particulier à l'écriture du mouvement.

Encore aujourd'hui, son travail aborde une réflexion autour de la matière même de la danse, la notion de plasticité laissant place à l'énergie propre du mouvement, et ce, avec fidélité à la notion de ligne, élément déjà présent dès ses débuts. Ses pièces placent sur le même plan le mouvement et la scénographie, comme deux matières à égalité : la matière plastique en totale interaction avec la matière-corps. Sa gestuelle très précise fourmille de détails et s'organise comme une calligraphie de l'intime. 

 

Sylvain Pattieu est maître de conférences en histoire et en création littéraire à Paris 8 et écrivain. Il publie des romans au Rouergue : Des Impatientes (2012), trajectoire de deux adolescentes noires en banlieue parisienne ; Le Bonheur pauvre rengaine (2013), dans le Marseille interlope des années 1920 ; Et que celui qui a soif vienne. Un roman de pirates (2016), récit d’aventures, d’utopie politique et de rhum. Des documentaires littéraires chez Plein Jour : Avant de disparaître, Chronique de PSA-Aulnay (2013), sur la fermeture de l’usine ; Beauté Parade (2015), sur la grève de manucures chinoises et de coiffeuses ivoiriennes sans-papiers ; Nous avons arpenté un chemin caillouteux (2017), histoire de Jean et Melvin McNair, couple d’Africains-Américains qui ont détourné un avion en 1972 et refait leur vie en France. Il fait des lectures musicales avec le musicien Orso Jesenska, réalise reportages ou portraits avec le photoreporter Sylvain Cherkaoui.

 

Coproduction / commande du festival concordan(s)e, Centre chorégraphique national de Nantes avec le soutien du Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France et de la Médiathèque d’Ivry, Médiathèque Hermeland et ONYX| St Herblain.

Partager Facebook Twitter