Daniel Larrieu / chorégraphe
Arno Bertina / écrivain

Sous la peau

On me pousse, il me presse, je me laisse faire sous de mauvais prétextes, ma vie est mal réglée, j’étouffe, je suis violent mais ça ne résout rien. On me prend par la main. Au début cela ressemble à des caresses, mais je me rends compte, ensuite, que ces doigts cherchent un truc ; ils travaillent un clavier que je ne connaissais pas (sous la peau). Ils tournent autour d’un point qu’ils n’approchent pas : ici, là, il y aurait quelque chose. Un point dur ? Quelqu’un ? Un squatter, un punk à chien roulé en boule ? Un ancêtre, une vieille tante ? Comment l’approcher, la bercer, et nous habituer à la présence de l’autre ? Quel lieu aménager pour l’épanouissement, et prendre le chemin du rythme et du mouvement ?

Daniel Larrieu, chorégraphe

Figure marquante de la danse contemporaine française, nommé en 1994 directeur du Centre Chorégraphique de Tours, il poursuit, depuis 2004, son travail de création au sein de la compagnie Astrakan. Multipliant les expériences chorégraphiques avec notamment Marche, danses de verdure (2004), Never Mind (2006), Lux (2010). En 2010, il part danser sur des plaques de glace à la dérive au Groenland et créé Ice Dream, installation plastique. En 2011, il crée Big Little B et En Piste avec Pascale Houbin et Dominique Boivin. Il est artiste associé au Manège de Reims et à l’Echangeur de Fère-en-Tardenois. Début 2012, il crée au Théâtre de l’Athénée avec Gloria Paris, Divine, variation théâtrale chorégraphiée à partir de Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet.

Arno Bertina, écrivain

Il est notamment l’auteur de romans parus aux éditions Actes Sud Le Dehors ou la migration des truites (2001) et Appoggio (2003), d’un récit paru sous le pseudonyme de Pietro di Vaglio, La déconfite gigantale du sérieux (Lignes, 2004), d’un roman foisonnant Anima motrix (Verticales, 2006), d’un récit, Ma solitude s’appelle Brando (2009), et d’un roman paru en début d’année Je suis une aventure (Verticales, 2012).

Ancien pensionnaire de la villa Médicis à Rome et membre du collectif Inculte, il a prolongé ces expériences en coécrivant de nombreux ouvrages dont Une année en France (Gallimard, 2007) avec F. Bégaudeau et O. Rohe.


Soutien à la production : Le Grand R, scène nationale de la Roche‐sur‐Yon, Le Manège, Scène nationale de Reims et L’échangeur de Fère-en-Tardenois, CDC de Picardie.

Edition 6 / 23 mars - 12 avril 2012

retour haut de page